Bois et Forêts des Tropiques évolue en partenariat avec la recherche au Sud

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Jean-François Trébuchon

Résumé

Depuis fin 2018, le fonctionnement de la revue Bois et Forêts des Tropiques a évolué.


En remplacement de Jacques Tassin, Jean-François Trébuchon a pris la suite des opérations en tant que rédacteur en chef et coordinateur éditorial.


Une équipe de rédaction a été constituée, incluant six rédacteurs scientifiques : Kévin Candelier, Antoine Galiana, Laurent Gazull, Valéry Gond, Jean Gérard et Jacques Tassin. Leur mission consiste à examiner le fond scientifique des manuscrits soumis, à piloter leur évaluation en double-aveugle avec l’aide de relecteurs internationaux du Nord et du Sud, et à accompagner les auteurs dans la rédaction finale lorsque l’article est retenu comme publiable.


Le processus d’évaluation des manuscrits s’articule donc en trois temps : (i) avis du comité de rédaction sur la recevabilité du dossier de soumission vis-à-vis de la ligne éditoriale et de la note aux auteurs, (ii) pilotage de l’évaluation, de manière constructive et bienveillante, conduite en double-aveugle par les pairs, et (iii) vérification de la prise en compte des recommandations des pairs et accompagnement à la rédaction avant mise en édition et publication.


Fin 2019, le Comité éditorial a été renouvelé. Il rassemble une trentaine de chercheurs internationaux, référents de renom, intervenant dans les zones tropicales et méditerranéennes, et affiliés à des universités ou des centres de recherche internationaux. Une nouvelle fois, ce comité associe des chercheurs du Nord et du Sud, jeunes ou confirmés, selon une parité du genre et un équilibre des continents. Leur engagement est de trois années et court de 2020 à 2022. Leur mission est (i) de veiller à la qualité du contenu de la revue, en lien avec les évolutions thématiques des recherches sur l’environnement de la forêt, de l’arbre et du bois, (ii) d’assurer ponctuellement le rôle de relecteur ou de suggérer d’autres relecteurs, et (iii) bien entendu de proposer des manuscrits, en tant que co-auteur ou simple « rabatteur ».


Pour le respect des exigences éthiques et déontologiques inhérentes aux pratiques de recherche, la revue s’est dotée d’un logiciel de reconnaissance et d’analyse de plagiat et d’auto-plagiat. L’outil épaule l’équipe éditoriale pour émettre un premier avis sur le manuscrit.


Afin de favoriser le libre accès aux publications, Bois et Forêts des Tropiques a substitué la licence CC-BY à la licence Creative Commons, offrant ainsi une grande liberté dans la réutilisation des manuscrits publiés. La préservation du droit d’auteur et du copyright, dans le respect des auteurs et de la revue, n’en est pas moins garantie.


Pour faciliter l’accès et le repérage pour les auteurs et les lecteurs, Bois et Forêts des Tropiques a également fait évoluer le logiciel gérant le site web et la soumission d’articles en ligne, tout en maintenant son référencement dans les bases de données bibliographiques internationales.


Enfin, notre revue reste gratuite, en accès libre et soutenue financièrement par le Cirad, conformément au mandat de partenariat porté par l’institution, au service de la publication de travaux de recherche assurés dans le domaine des sciences forestières, en soutien et en coopération avec la recherche au Sud. Publiée en français ou en anglais, elle demeure un tremplin pour les jeunes chercheurs et les chercheurs chevronnés œuvrant dans l’univers de la recherche appliquée.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
EDITORIAL