Les techniques de carbonisation et les essences utilisées influencent les attributs de qualité des charbons de bois produits avec des déchets de scierie industrielle dans l'Est-Cameroun

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Joseph ZOBO MFOMO
Achille Bernard BIWOLÉ
Evariste FEDOUNG FONGZOSSIE
Gilbert Tsoh EKASSI
Didier HUBERT
Hugues DUCENNE
Jean Gaston TAMBA
Ruben MOUANGUE

Résumé

Le Cameroun exploite un volume considérable de bois rond chaque année, dont une petite partie seulement s'utilise pour la fabrication de produits manufacturés. Depuis quelques décennies, des initiatives se développent autour de scieries industrielles, surtout dans les régions de l'Est, pour valoriser la biomasse résiduelle. Cependant, l'utilisation non différenciée de résidus issus d'essences différentes donne souvent des produits au potentiel énergétique variable et pas toujours appréciés des consommateurs. D'autre part, les caractéristiques physico-chimiques de ces charbons de bois sont inconnues, de même que les facteurs qui influencent leur qualité. La présente étude avait pour objectif d'évaluer la variabilité des propriétés physico-chimiques du charbon de bois produit avec des résidus de scierie industrielle dans l'Est-Cameroun, à l'aide de différentes techniques de carbonisation. Trois essences de bois, ayous, fraké et movingui, et trois types de fours (traditionnel, traditionnel amélioré et charbonnière Casamance) ont été utilisés. Pour chaque essence, trois fagots de cinq morceaux de bois chacun ont été préparés, avec un taux d'humidité initial variant de 28 % à 36 %. Les propriétés physico-chimiques déterminées étaient le taux d'humidité, la densité apparente, les teneurs en matières volatiles, en carbone fixe et en cendres, et leur pouvoir calorifique supérieur (PCS). Nos résultats montrent que les propriétés du charbon de bois varient selon l'essence et les types de fours utilisés. Le charbon issu de bois de movingui, dont la densité est la plus élevée (0,73 g/cm3), présente le plus faible taux d'humidité (4,03 %) et la densité apparente la plus élevée (0,42 g/cm3). Les teneurs les plus faibles en matières volatiles (20,32 %) et en cendres (1,27 %) ont également été obtenues avec cette essence, ainsi que la teneur la plus élevée en carbone fixe (74,95 %). Toutes ces valeurs pour le charbon de bois de movingui ont été obtenues  avec une meule Casamance. Cependant, le PCS le plus élevé (32,51 MJ/kg) a été obtenu avec du charbon de bois d'ayous produit dans une charbonnière Casamance. La comparaison des trois types de fours utilisés montre que les meilleures propriétés physico-chimiques s'obtiennent avec la charbonnière Casamance. Tous les charbons de bois analysés sont conformes aux normes FAO pour la cuisson des aliments.  Le PCS le plus élevé obtenu avec du bois d'ayous indique sa capacité d'émettre de grandes quantités d'énergie thermique au cours de sa combustion sous forme de bois dur.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
ARTICLE SCIENTIFIQUE

Références

Adegoke O. A., Fuwape J. A., Fabiyi J. S., 2014. Combustion properties of some tropical wood species and their pyrolytic products characterization. Energy and Power, 4 (3): 54-57. http://article.sapub.org/10.5923.j.ep.20140403.02.html

AFNOR, 2010a. Bois combustibles solides. Méthode de détermination de la teneur en humidité (NF EN 14774).

AFNOR, 2010b. Bois combustibles solides. Méthode de détermination de la teneur en matières volatiles (NF EN 15148).

AFNOR, 2010c. Bois combustibles solides. Méthode de détermination de la teneur en cendres (NF EN 14775).

Assis M. R., Brancheriau L., Napoli A., Trugilho P. F., 2016. Factors affecting the mechanics of carbonized wood: literature review. Wood Science and Technology, 50: 519-536. https://doi.org/10.1007/s00226-016-0812-6

ASTM, 2012. Standard test method for gross calorific value of coal and coke (D5865). https://www.astm.org/Standards/D5865.htm

Avom J., 2004. Contribution de la valorisation de l’Ayous, de l’Akom et des rafles de régimes de palme : carbonisation-activation-propriétés absorbantes-application au traitement des eaux. Thèse de doctorat d’État, Faculté des sciences de l’Université de Yaoundé I, Cameroun, 220 p.

Badea A., Gheorghe C., Mărculescu C., Apostol T., 2008. L’influence des propriétés physiques et des paramètres du processus sur les produits de pyrolyse. Scientific Bulletin-University Politehnica of Bucharest, Series C. 70 (2) : 103-110. https://www.scientificbulletin.upb.ro/rev_docs_arhiva/full28190.pdf

Brand M., Rodrigues A., Oliveira Árvore A., Machado M., 2015. Quality of charcoal for domestic consumption marketed in the Southern Highlands Region of Santa Catarina. Revista Árvore 39 (6). https://doi.org/10.1590/0100-67622015000600020

Brazilian Association of Technical Standards (ABNT), 2003. Wood Determination of basic density (NBR 11941). Brasil, Associação Brasileira de Normas Técnicas (ABNT). http://www.abnt.org.br/

Briane D., Haberman A., 1984. Base expérimentale de carbonisation de Saint-Martin de Londres : essais comparatifs de six systèmes de carbonisation artisanale. Paris, AFME, Aix-en-Provence, Association Bois de Feu, 188 p.

Doat J., 1977. Le pouvoir calorifique des bois tropicaux. Bois et Forêts des Tropiques. 172, 33-55. https://revues.cirad.fr/index.php/BFT/article/view/19325

Eba’a Atyi R., Lescuyer G., Ngouhouo Poufoun J., Moulendè Fouda T., 2013. Étude de l’importance économique et sociale du secteur forestier et faunique au Cameroun. Rapport final. Bogor, Indonésie, CIFOR, 315 p. http://www.minfof.cm/documentation/Etude_MINFOF_2013.pdf

FAO, 1985. Industrial charcoal making-quality control of charcoal and by products. Rome, Italy, FAO, FAO Forestry Paper 63, 142 p. http://www.fao.org/3/x5555e/x5555e.pdf

FAO, 2017. Incentivizing sustainable wood energy in Sub-Saharan Africa. Rome, Italy, FAO, 11 p. http://www.fao.org/3/a-i6815e.pdf

FRM, 2018. Vision stratégique et industrialisation de la filière bois dans les 6 pays du Bassin du Congo, Horizon 2030. Rapport stratégique régional. Mauguio, France, Forêt Ressources Management, 226 p.

Girard P., 2002. Quel futur pour la production et l’utilisation du charbon de bois en Afrique ? Unasylva, 211 (53) : 30-35. http://www.fao.org/tempref/docrep/fao/005/y4450f/y4450f05.pdf

GIZ-HERA, 2020. Cooking Energy Compendium, a practical guidebook for implementers of cooking energy interventions. https://energypedia.info/wiki/La_Production_du_Charbon_de_Bois

Godjo T., Tagutchou J.-P., Naquin P., Gourdon R., 2015. Valorisation des coques d’anacarde par pyrolyse au Bénin. Déchets - Sciences et Techniques, 70 : 11-18. https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.3282

Gomes M. J. M., Silva M. L., Valverde S. K., Jacovine L. A. G., Soares N. O. S., Pires V. A., 2007. Diagnostic of metallurgical industry in Minas Gerais. Cerne, 13: 60-66. http://cerne.ufla.br/site/index.php/CERNE/article/view/342

Júnior A. F. D., Andrade C. R., Brito J. O., Milan M., 2015. Desdobramento da função qualidade na avaliação da qualidade do carvão vegetal utilizado para cocção de alimentos. Floresta e Ambiente, 22: 262-270. http://dx.doi.org/10.1590/2179-8087.105314

Marien J.-N., Dubiez E., Louppe D., Larzillière A., 2013. Quand la ville mange la forêt : Les défis du bois-énergie en Afrique centrale. Versailles, France, Éditions Quæ, 238 p. http://publications.cirad.fr/une_notice.php?dk=569497

Mensah L. D., Lamptey B. K., Kemausuor F., 2017. Experimental analysis of three common tree species in Ghana. International Journal of Engineering Sciences and Research Technology, 6: 133-141. http://www.ijesrt.com/issues%20pdf%20file/Archive-2017/June-2017/18.pdf

Miguiri B., Wirba I., Zaida J., Vondou D., Mouangue R., 2020. Thermal characterization of local tropical woods in view of their valorization. Journal of Materials and Environmental Science, 11 (5): 759-771. https://www.jmaterenvironsci.com/Document/vol11/vol11_N5/JMES-2020-1168-Miguiri.pdf

Mouangue R., Ngako S., Tégawendé Zaida J., Kuitche A., 2020. Heavy Fuel Oil Combustion in a Ciment Rotary Kiln: Measurement and Modelling. Journal of the International Flame Research Foundation, Industrial Combustion, 17: 1-26. https://ifrf.net/research/archive/heavy-fuel-oil-combustion-in-a-cement-rotary-kiln-measurement-and-modelling/

Nasi R., Billand A., van Vliet N., 2012. Managing for timber and biodiversity in the Congo Basin. Forest Ecology and Management, 268: 103-111. https://doi.org/10.1016/j.foreco.2011.04.005

Ndour B., 1986. Essai de carbonisation du bois et de la tourbe en four métallique transportable. Analyse du produit final. Dakar, Sénégal, Institut sénégalais de recherches agricoles, Centre national de recherches forestières, 80 p. http://intranet.isra.sn/greenstone/collect/tmisra/index/assoc/HASH0185.dir/doc.pdf

Nguenang G. M., Ngo Badjeck M., 2013. Valorisation énergétique par la carbonisation des rebuts d’exploitation. Expériences menées dans deux sites forestiers à l’Est-Cameroun : SFID et GRUMCAM. Conférence Gestion durable de la ressource bois énergie en RDC et au Congo Brazzaville, 11-13 juin 2013, Kinshasa (RDC). http://projets.cirad.fr/content/download/12502/75099/file/Carbonisation%20des%20rebuts%20d'exploitation%20(Cameroun)%20(M.%20Ngo%20Badjeck%20&%20G.%20M.%20Nguenang).pdf

Nko’o Abuiboto M., 2015. Étude des propriétés physico-chimiques des charbons obtenus après activation chimique des résidus ligneux du Dibetou, de l’Iroko et du Moabi. Thèse de doctorat, Faculté des sciences de l’Université de Yaoundé I, Cameroun, 125 p.

R Core Team, 2018. R: A language and environment for statistical computing. Vienna, Austria, R Foundation for Statistical Computing. https://www.R-project.org/.

Reynaud I., Maley J., 1994. Histoire récente d’une formation forestière du Sud-Ouest-Cameroun à partir de l’analyse pollinique. Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences, Série 3, Sciences de la vie, 317 : 575-580.

Rosa R. U. A., Arantes M. D. C., Paes J. B., Andrade W. S. D. P., Moulin J. C., 2012. Quality of charcoal for domestic consumption. Revista Árvore, 3: 41-48.

Rosário da Silva e Silva M., Dos Santos Ribeiro E. A., Barbosa J. P., Alves Júnior F. T., Guedes M. C., Pinheiro P. G., et al., 2018. Quality attributes of commercial charcoals produced in Amapá, a Brazilian state located in the Amazonia. Environment, Development and Sustainability, 22: 719-732. https://doi.org/10.1007/s10668-018-0216-x

Schure J., Marien J.-N., De Wasseige C., Drigo R., Salbinato F., Dirou S., et al., 2012. Contribution du bois énergie à la satisfaction des besoins énergétiques des populations d’Afrique centrale : perspectives pour une gestion durable des ressources. In : De Wasseige C., De Marcken P., Bayol N., Hiol Hiol F., Mayaux P., Desclée B., et al. (éds). Les forêts du Bassin du Congo : État des forêts 2010. Luxembourg, Office des publications de l'Union européenne, 109-122. http://publications.cirad.fr/une_notice.php?dk=564108

Schure J., Mvondo S. A., Awono A., Ingram V., Lescuyer G., Sonwa D., Somorin O., 2010. L’état de l’art du bois énergie en RDC : Analyse institutionnelle et socio-économique de la filière bois énergie. Cifor, 84 p. http://publications.cirad.fr/une_notice.php?dk=564108

Tchouanti Nzali B., Onguene Mvogo P., Ali A., Mouangue R., 2019. Effect of particle size on syngas production using sawdust of Cameroonian Triplochiton scleroxylon. Scientific African, 12 p. https://doi.org/10.1016/j.sciaf.2019.e00182

Tillman D. A., 2000. Biomass cofiring: The technology, the experience, the combustion consequences. Biomass and Bioenergy, 19: 365-384. http://doi.org/10.1016/s0961-9534(00)00049-0.

Zeng K., Minh D. P., Gauthier B., Weiss-Hortala E., Nzihou A., Flamant G., 2015. The effect of temperature and heating rate on char properties obtained from solar pyrolysis of beech wood. Bioresource Technology, 182: 114-119. https://doi.org/10.1016/j.biortech.2015.01.112