Valorisation des feuilles d'arganier : impacto ambiental

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Laure Pumareda
Florence Henry
Zoubida Charrouf
Gilles Pauly
Gérard Falconnet

Résumé

L'arganier, Argania spinosa (L.) Skeels, est une espèce endémique et menacée du Sud-Ouest marocain. Les peuplements couvrent environ 830 000 hectares dans une zone aride et soumise à une forte pression anthropique. La valorisation des produits encourage les usagers de l'arganeraie à préserver celle-ci et contribue au développement socio-économique de la région. L'utilisation des feuilles en cosmétique constitue une valorisation supplémentaire. Cet article présente une étude de faisabilité de valorisation cosmétique des feuilles, sans préjudice pour l'environnement, et le dispositif expérimental mis en place pour suivre l'impact de la récolte. Actuellement, l'approvisionnement optimal pour l'environnement est d'utiliser les feuilles qui sont les coproduits du balivage des taillis d'arganiers. Cette méthode permet de lancer une double action avec, d¿une part, le balivage qui améliore le peuplement et, d'autre part, une récolte plus aisée des feuilles vertes. Les deux autres modes de récolte, feuilles vertes sur arganiers sur pied et ramassage des feuilles jaunissantes, constituent un complément. La réaction de l'arbre à la récolte des feuilles vertes est suivie par la mesure de la croissance des rameaux de l'année, de leur floraison et de leur fructification. Les coopératives féminines d¿extraction d'huile d¿argan, impliquées dans le projet de valorisation des feuilles, représentent des usagères organisées de l'arganeraie. Celles-ci sont, donc, porteuses d'actions pour sa préservation. Des projets ont ainsi été élaborés et lancés, telles la création de pépinières et la reconstitution de peuplements. (Résumé d'auteur)

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique