Symbioses racinaires chez quelques essences forestières importantes au Zaïre

P. Khasa, V. Furlan, K. Lumande

Résumé


Ce relevé (effectué sur 59 espèces des plantes indigènes et 32 exotiques) a permis de constater que 89% des espèces végétales sont porteuses d'endomycorhizes et que 10% sont ectomycorhizées. Chez les 32 espèces de léguminosées examinées, 9 sont porteuses de nodules actinorhiziens. Leur utilité actuelle au Zaïre est spécifiée. Dans tout aménagement forestier, le rôle respectif de ces symbiotes racinaires doit inévitablement être pris en considération afin d'optimiser la productivité

Mots-clés


Technique analytique; Arbre forestier; Mycorhizé; Rhizobium; Formation de nodosités; Racine; Symbiose; Frankia; Nodosité racinaire; Espèce ligneuse principale; Espece locale; Plante actinorhizienne

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft1990.224.a19667



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1990, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X