Caractérisation des principales variables d'état de couverts de Digitaria swazilandensis Stent et Brachiaria humidicola (Rendle) Schweickt pâturés en continu par des zébus en Guyane française

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

M. Béreau
S. Ingrand
P. Martin
G. Lemaire

Résumé

Deux espèces fourragères tropicales, Digitaria swazilandensis Stent et Brachiaria humidicola (Rendle) Schweickt, ont fait l'objet d'une expérimentation en pâturage continu avec des zébus en Guyane française, au cours des années 1989 et 1990. Des variations de biomasse aérienne, en relation avec le niveau de pluviométrie, ont été observées, de même que des rapports feuilles/tiges plus élevés en saison sèche en liaison avec une augmentation de la masse surfacique. En ce qui concerne les variables d'état des couverts, D. swazilandensis présente durant la saison sèche une relation linéaire analogue à celle observée chez les graminées tempérées, avec une forte corrélation entre indice foliaire et hauteur de végétation. Cette corrélation existe en saison sèche et pluvieuse chez B. humidicola. Cette espèce est plus productive et moins sensible à la sécheresse que D. swazilandensis, mais est moins riche en matières azotées. Des performances zootechniques comparables sont obtenues pour les deux espèces. L'étude de ce mode de gestion doit être poursuivie dans le cadre de la saison sèche par ajustement de la charge et utilisation de réserves fourragères

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée