Performances zootechniques et pratiques des éleveurs en élevage bovin naisseur à la Réunion

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

J.P. Choisis
C. Lassalle
S. Messad
P. Grimaud

Résumé

A la Réunion, l’insularité et la petite dimension des exploitations font que l’amélioration de la productivité dans les élevages bovins passe par un accroissement de la maîtrise technique. Afin d’analyser les relations entre les pratiques de conduite et les performances animales, dix élevages bovins nais­seurs situés dans les Hauts de la Réunion ont fait l’objet d’un suivi de 1999 à 2002. Les données collectées ont été organisées en trois tableaux compo­sés respectivement de 4, 8 et 3 variables : les performances animales (inter­valle vêlage-vêlage, taux de mise bas, poids à âge type, production bovine de viande vive), les pratiques (temps de présence à l’hectare et par parcelle, temps d’interpassage, taille des parcelles, chargement, complémentation des broutards et des vaches, taux de réforme) et le milieu (pluviométrie, volume d’herbe, état corporel des vaches). Les deux premiers tableaux ont été soumis à une analyse de co-inertie afin d’analyser les relations entre performances zootechniques et pratiques des éleveurs. Les deux tableaux étaient significa­tivement corrélés et les résultats de l’analyse de co-inertie ont été interprétés à l’échelle de chaque exploitation. Au-delà de contraintes spécifiques, ils ont révélé des proximités entre exploitations et entre modes de conduite fondés sur des stratégies variées en cohérence avec les performances observées. Une analyse Statico a été réalisée afin d’évaluer la liaison entre les paramètres de performances et ceux du milieu pour les quatre années étudiées. Elle a montré qu’il existait une costructure stable entre les tableaux milieu et performances, suggérant un effet très structurant des pratiques sur les performances et l’exis­tence de régulations du système qui modèrent les effets du climat.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée