Performances d’engraissement et caractéristiques des carcasses des agneaux Boujaâd et Sardi au Maroc

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

A. Chikhi
I. Boujenane

Résumé

L’étude a porté sur l’analyse des performances d’engraissement et des caractéristiques de carcasses de 183 et de 182 agneaux mâles nés simples, respectivement des races Boujaâd et Sardi. Ces performances ont été mesurées au cours de six années consécutives, de 1996 à 2001, au Domaine expérimental Déroua de l’Inra au Maroc. La période d’engraissement a été en moyenne de 64 jours et les animaux ont été abattus à l’âge moyen de 166 jours. L’analyse des données a montré que la race de l’agneau avait un effet significatif sur toutes les variables étudiées, sauf sur le gain de poids moyen quotidien de la période de finition, l’indice de consommation [kg matière sèche (MS) d’aliments/kg de gain de poids], le poids du gras de rognon, le poids du gras mésentérique, la note d’état d’engraissement et la note de conformation de la carcasse. Les différences entre les agneaux des races Sardi et Boujaâd ont été de 0,04 kg MS/animal/jour pour l’ingestion, 1,1 kg pour le poids à l’abattage, 1,2 kg pour le poids de la carcasse chaude, 1,3 p. 100 pour le rendement en carcasse, – 0,20 kg pour les poumons et le coeur, 0,03 kg pour le foie, 0,10 kg pour les réservoirs gastriques vides, 0,10 kg pour la tête, – 0,48 kg pour la peau et – 0,07 kg pour les quatre pattes. Il a été conclu que les performances d’engraissement et les caractéristiques des carcasses des races Sardi et Boujaâd étaient très satisfaisantes et presque similaires. Par conséquent, elles pourraient être élevées en race pure ou utilisées comme race paternelle en croisement avec les autres races locales pour améliorer la production de viande ovine au Maroc.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée