Une enquête sur la race bovine Somba au Bénin

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

S.J.G. Hall
L.K. Gnaho
C. Meghen

Résumé

La race bovine Somba du Bénin et du Togo compte environ 25000 têtes et cet effectif est en diminution. Le système traditionnel d'élevage, basé sur les petits troupeaux familiaux, est en train d'être remplacé par les grands troupeaux collectifs sous gardiennage professionnel. La productivité globale de ce cheptel a été recherchée au moyen d'une enquête rapide dans des villages. Elle est comparable à celle des autres races de taurins à courtes cornes de l'Afrique occidentale. Le taux d'exploitation est de 8,12 veaux/100 vaches/an. Le taux de survie des jeunes semble meilleur chez les troupeaux collectifs ; les veaux en surnombre sont conservés pour accroître la taille des troupeaux, plutôt que commercialisés. Les études génétiques indiquent que la race Somba n'est guère affectée par le métissage. La conservation de cette race est recommandée et le développement du système traditionnel d'élevage est à encourager

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée