Notes sur un élevage de Glossines (Diptera-muscidae) entrepris à partir de pupes expédiées d'Afrique, à Maisons-Alfort

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

J. Itard
L. Maillot

Résumé

Les auteurs exposent les techniques employées au laboratoire d'entomologie de l'I.E.M.V., à Maisons-Alfort, pour élever trois souches de glossines: Gl. morsitans morsitans West., en provenance du Tanganyika; Gl. morsitans morsitans West., en provenance de Rhodésie; Gl. tachinoides West., en provenance du Tchad. Les glossines sont alimentées uniquement sur cobaye. Les pupes et les mouches jeunes sont élevées à 25¼C et 80-85 p. 100 d'H. R. Les mouches de plus de 10 jours sont élevées à 25¼C et 65-70 p. 100 d'H. R. Après une période de mise au point des techniques d'élevage, les résultats obtenus sont très satisfaisants. La production de pupes par femelle est passée de 1,4 à la 1re génération, à 4,3 à la 4e génération. Les effectifs ont triplé en dix mois. Les pourcentages d'éclosion sont généralement supérieurs à 90 p. 100. Bien que les résultats obtenus avec Gl. tachinoides soient moins bons que ceux obtenus, dans les mêmes conditions, avec les deux souches de Gl. morsitans, les auteurs sont parvenus à maintenir Gl. tachinoides, sans menace d'extinction, jusqu'à la 4e génération. C'est la première fois que cette espèce est élevée, en laboratoire et en Europe, pendant une aussi longue période

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée