Alimentation séparée (céréales graines entières + aliment complémentaire granulé + coquilles d'huître) des poulettes et des poules pondeuses en climat chaud

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

T. Yo
M. Picard
H. Guérin
P. Dauvilliers

Résumé

Trois cents poulettes Isabrown ont reéu, de 5 à 42 semaines, soit une alimentation complète (AC) "témoin" en farine, soit une alimentation "séparée" (AS) en libre choix composée de maîs "graine entière", de coquilles d'huître et d'un aliment complémentaire granulé offert ad libitum (ASL) ou rationné pendant la ponte (ASR : 30 g/poule/j). L'ingestion globale d'aliment et la croissance des poulettes n'ont pas été modifiées par le régime jusqu'au débecquage pratiqué à l'âge de l0 semaines. Celui-ci a réduit la proportion d'aliment complémentaire consommé par les poulettes en ASL de 53 à 17 p. 100 de l'ingéré total. Les poulettes en ASL avaient un poids vif moyen à 18 semaines inférieur à celui des poulettes AC (1 524 et 1 600 g respectivement) et sont entrées en ponte un peu plus tard (intensité de ponte à 21 semaines : 5 et 25 p. 100 respectivement). Pendant la période 23-42 semaines, les performances de ponte et les caractéristiques des oeufs n'ont pas été significativement influencées par le régime alimentaire. Les quantités globales d'aliments consommés par les poules en AS étaient significativement inférieures à celles des poules témoins AC. Par conséquent, les rendements énergétiques et protéiques des régimes étaient améliorés par l'alimentation séparée. Les poules ASL tendaient à surconsommer l'aliment complémentaire sans amélioration des productions. Dans ces conditions, l'alimentation séparée rationnée permet une utilisation directe efficace des céréales produites localement en réduisant les frais de transport, de broyage, de mélange et de granulation de l'aliment des poules pondeuses. [Résumé d'auteur]

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée