Effect of three different routes of administration on the immunogenicity of infectious bursal disease vaccine

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

F.A. Kembi
O.O. Delano
M.A. Oyekunle

Résumé

Les auteurs ont comparé la réponse immunitaire de trois groupes de 10 poussins vaccinés à l'âge de 2 semaines contre la bursite infectieuse (maladie de Gumboro) par voie orale, intramusculaire et oculaire, à l'aide d'un vaccin préparé par le NVRI (Vom, Nigeria). Tous les poulets sont restés séronégatifs 3 semaines après la primovaccination. Cependant, des anticorps précipitants étaient présents sur ces volailles après un rappel à l'âge de 6 semaines. Chez les poulets vaccinés par voie oculaire, cette séroconversion a été observée sur 70 p. 100 des sujets à l'âge de 7 semaines ; ce taux s'est élevé à 80 p. 100 dans les 2 semaines suivantes puis abaissé à 55,6 p. 100 à la 10e semaine. Dans les groupes vaccinés par voies orale et intramusculaire, ces taux étaient respectivement de 30 et 33,3 p. 100 à la 7e semaine mais ils s'élevaient pour les deux groupes jusqu'à 87,5 p. 100 à la 10e semaine. Si l'on considère le facteur âge dans la sensibilité des poulets à la bursite infectieuse, la voie oculaire semble être la plus efficace

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée