Elevage des petits ruminants en Kabylie, Algérie, et perspectives de développement

K. Saidani, H. Ziam, M. Hamiroune, S. Righi, A. Benakhla

Résumé


Une enquête a été menée pour étudier le système d’élevage, l’alimentation, la taille de l’exploitation, les principales races exploitées, certains paramètres de production et de reproduction, et des indicateurs socioéconomiques, notamment liés à la viabilité des exploitations, de 110 élevages ovins et caprins situés dans les wilayas de Bejaia et de Tizi Ouzou en Algérie, de juillet 2016 à janvier 2018. Les élevages étaient de type mixte, de petite taille (moins de 100 têtes) et à tendance viande. L’alimentation était basée sur les ressources sylvopastorales, le fourrage et la complémentation avec des concentrés. Une plus grande diversité de races a été rencontrée chez les ovins que chez les caprins. Par ailleurs, la race ovine Tazegzawt (récemment répertoriée et reconnaissable à ses taches noires à reflets bleuâtres d’où son nom en kabyle) était peu représentée, alors qu’il importerait de la préserver et de l’améliorer. Les petits ruminants étaient généralement abattus avant l’âge d’un an, très rarement après deux ans. Deux à quatre chevreaux ou agneaux naissaient par an. Les contraintes majeures étaient le manque de fourrage et la cherté des aliments, des fibres et des concentrés.


Mots-clés


Caprin; ovin; petits ruminants; production; reproduction; Algérie

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.31745



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2019, K. Saidani, H. Ziam, M. Hamiroune, S. Righi, A. Benakhla

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès