Information et régulation des filières maraîchères au Sénégal

I. Wade, H. David-Benz, J. Egg

Résumé


Malgré une rapide croissance de la production ces dernières années, les filières maraîchères sont confrontées à des difficultés liées notamment à une mauvaise circulation de l'information. Pour faire face à l'incertitude engendrée, les acteurs des filières adoptent des formes de coordination spécifiques. Des systèmes d'information sur les marchés (SIM) tant publics que privés (Manobi), ont été mis en place. Nous étudions leur impact sur l'organisation des filières maraîchères dans la zone des Niayes. L'étude montre le faible impact des SIM lorsqu'ils se limitent à la diffusion par radio d'une information peu adaptée aux besoins des acteurs. En revanche, l'expérience du nouveau système Manobi qui met l'utilisateur en situation de gérer lui-même ses besoins en information, montre une amélioration de la capacité de négociation des producteurs, sans cependant remettre en cause les modes de coordination existants. Par ailleurs, à l'aide du cadre d'analyse de la nouvelle économie institutionnelle, l'étude met en évidence le rôle important des
"coxers" (courtiers) dans la fourniture d'information. Le fait que Manobi se soit surtout développé dans les zones où ces derniers sont peu représentés conduit à proposer que les SIM cherchent à pallier les déficiences informationnelles en priorité dans les zones où il y a absence ou défaillance de dispositifs d'information propres au marché.

Mots-clés


économie et développement rural ; systèmes agraires

Texte intégral :

PDF


Affiliations

Unité mixte de recherche Marché, organisation, institution et stratégies des acteurs (UMR MOISA), 2, place Pierre Viala, 34060 Montpellier Cedex 1, France) , Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), CIRAD, BP 2572, Yaoundé, Cameroun



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC