Chlamydiose abortive des petits ruminants au Maroc : valeur épidémiologique d’un kit Elisar de Chlamydophila abortus (Chlamydia psittaci sérotype 1)

H. Salih Alj Debbarh, H. Hasnaoui, A. Souriau, A. Belhouari, R. Saïle, A. Rodolakis

Résumé


Le test Elisa recombinant (Elisar) utilisant la protéine de 80 à 90 kDa spécifique de Chlamydophila abortus, développé à l’Inra de Nouzilly en France, a été évalué au Maroc. Trois cent sept sérums appartenant à cinq groupes d’ovins et de caprins, provenant d’élevages aux taux d’avortements élevés ou bien présentés pour contrôle vétérinaire, ont été testés. La comparaison des résultats obtenus avec le test de fixation du complément (Tfc) a montré une grande discordance entre les deux techniques. En effet, seulement 16 sérums ont été positifs avec Elisar contre 130 positifs avec Tfc. En particulier, parmi les 55 sérums provenant d’animaux avortés, 48 ont été positifs avec Tfc et 16 avec Elisar. Ceci soulève avec acuité la problématique du rôle de Chlamydophila pecorum dans les avortements des petits ruminants au Maroc. La recherche différentielle des pathologies à Chlamydophila abortus et Chlamydophila pecorum est nécessaire pour préciser l’origine des divergences observées entre Elisar et Tfc.

Mots-clés


Ovin; Caprin; Ornithose; Chlamydophila abortus; Chlamydophila pecorum; Réaction de fixation du complément; Test Elisa; Maroc

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.9773



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2001, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès .