L'élagage affecte le rendement en fruits et la qualité après récolte de la mangue (Mangifera indica L.) cv. Amrapali

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Ram Asrey
Vishwa Bandhu Patel
Kalyan Barman
Ram Krishna Pal

Résumé

Introduction. Les manguiers cultivés en plantations à haute densité présentent des rendements qui diminuent progressivement après 14-15 ans en raison du surdéveloppement des frondaisons ; cela justifierait une gestion régulière de leur canopée. Par conséquent, les effets d'un traitement d'élagage sur le rendement en fruits et sur la qualité de la mangue Amrapali ont été étudiés en Inde au cours de deux années consécutives, 2010 et 2011. Matériel et méthodes. Des manguiers ont été élagués (suppression de 50 cm à partir de l'extrémité des rameaux) en septembre 2009 ; des arbres non élagués ont servi de traitement témoin. Les fruits ont été récoltés au stade de maturité commerciale et les paramètres de qualité ont été évalués à la fois sur le fruit frais et sur le fruit après maturation à la température ambiante [(35 ± 2) °C et (80 ± 5) % HR)]. Résultats et discussion. Le rendement en fruits des arbres élagués a diminué la première année, puis il a augmenté l'année d'après. L'élagage a entraîné un poids de fruits, une fermeté des fruits, des caroténoïdes totaux, une capacité antioxydante et une teneur totale en composés phénoliques significativement plus élevés que les paramètres mesurés sur la production des arbres témoins. Une maturité précoce des fruits a été observée pour les arbres non élagués avec un changement de couleur rapide, une teneur en solides solubles totaux plus élevée et une acidité titrable inférieure. Les fruits récoltés sur les arbres élagués ont présenté une lente maturation, une faible respiration, un faible taux d'évolution de l'éthylène et de l'activité enzymatique par rapport aux fruits des arbres non taillés. Les pourcentages d'anthracnose et de pourriture apicale de la tige ont été réduits dans les fruits mûrs des arbres élagués. Conclusion. Le traitement d'élagage pourrait être une stratégie envisageable pour obtenir de meilleurs rendements et qualités du fruit en vergers âgés de forte densité.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Comment citer
Asrey, R., Patel, V. B., Barman, K., & Pal, R. K. (2013). L’élagage affecte le rendement en fruits et la qualité après récolte de la mangue (Mangifera indica L.) cv. Amrapali. Fruits, 68(5), 367-380. https://doi.org/10.1051/fruits/2013082
Rubrique
Articles