Jeunes fellahs en quête de leadership au Maroc

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Zakaria Kadiri
Mohamed Tozy
Mohamed Mahdi

Résumé

Notre analyse porte sur les jeunes fellahs (paysans) en quête de leadership, en postulant que la jeunesse renvoie aux mutations sociales et politiques, notamment au rapport entre générations et au rapport aux politiques publiques. L'histoire politique du Maroc montre que pour asseoir une domination sur les territoires ruraux, l'État a toujours entretenu des liens forts avec les élites rurales. Nous nous focalisons sur les nouvelles structures d'opportunités, où l'émergence de nouveaux acteurs et de la société civile depuis les années 1990 affecte le processus et l'apparition de nouvelles formes de leadership jeune. Nous avons mené cette recherche dans le contexte d'un projet d'aménagement hydro-agricole étatique dont la gestion a été transférée à des associations d'irrigants. Nous avons identifié 18 leaders ruraux dont huit jeunes. Nous les avons caractérisés sous forme de trois profils de leaders : le leader notable, associatif et politique. Nos résultats montrent que devenir leader ne dépend plus, comme par le passé, des capacités héritées (foncier, moyens financiers ou liens avec les pouvoirs publics). Les jeunes leaders sont pluriactifs et revendiquent leur statut de fellah plus que les notables. Ils illustrent un renouvellement des répertoires de leadership.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Faculté des lettres et des sciences humaines ; Centre de recherche économie société et culture ; CHERPA ; École nationale d'agriculture de Meknès
Rubrique
Articles