Outiller un débat sur le rôle des jeunes agriculteurs dans une agriculture en transition dans le Saïss (Maroc)

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Fatah Ameur
Hassan Quarouch
Mathieu Dionnet
Caroline Lejars
Marcel Kuper

Résumé

Le Saïss au Maroc voit le développement d'une agriculture arboricole et maraîchère intensive mise en oeuvre par des investisseurs, basée sur l'exploitation de l'eau souterraine, à côté d'autres formes d'agriculture plus diversifiées. Ces mutations interrogent le devenir agricole de la zone et interpellent les jeunes agriculteurs qui sont actifs à la fois sur les nouvelles fermes et sur l'exploitation familiale, dans un contexte de baisse des niveaux des aquifères et de saturation des marchés agricoles. L'objectif de l'article est de contribuer au débat sur la différence de logiques intergénérationnelles dans la conduite d'une agriculture en transition. Nous avons outillé une démarche, associant ateliers de diagnostic participatif et jeu de rôles, pour impliquer une diversité locale d'agriculteurs et d'acteurs institutionnels dans une réflexion sur l'avenir agricole dans deux coopératives de la réforme agraire. Nos résultats montrent des comportements très différents dans le jeu comme dans la réalité. Les attributaires de la réforme agraire développent des stratégies défensives et refusent de « jouer » sans certitudes sur l'accès aux ressources productives. Leurs fils jouent dans le monde réel pour développer une agriculture entrepreneuriale et dans le monde virtuel pour explorer les possibilités d'évolution sur les exploitations familiales diversifiées tout comme sur de grandes fermes arboricoles. L'esprit entrepreneurial des jeunes ruraux couplé à leur ancrage territorial constituent des atouts majeurs pour le développement des territoires, à condition de reconnaître leur statut de jeunes repreneurs et d'accompagner leurs projets.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Cirad ; IAV Hassan II ; Lisode
Rubrique
Articles