L'aquaculture a-t-elle le potentiel pour devenir la « biotechnologie bleue » dans l'avenir ?

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Patrick Sorgeloos

Résumé

L'aquaculture est passée d'une contribution insignifiante de moins de 10 % de la quantité de produits aquatiques destinés à la consommation humaine dans les années 1970 à environ 50 % à l'heure actuelle. Les attentes sont élevées pour couvrir d'autres besoins dans l'avenir alors que les captures de la pêche stagnent et que les besoins de l'homme augmentent. Cet article passe en revue l'état de l'aquaculture, son expansion d'une production destinée à satisfaire une demande locale à une demande commerciale mondialisée, et examine comment l'approche empirique des besoins du passé doit être complétée par la science et la technologie, non seulement pour répondre aux attentes mais aussi pour rendre la production aquacole plus écologique et durable. Ce document est établi à partir d'une évaluation des besoins pour le développement durable préparée pour la Conférence mondiale de la FAO sur l'aquaculture (septembre 2010, Phuket, Thaïlande).

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Ghent University Laboratory of Aquaculture & Artemia Reference Center Rozier 44 9000 Gent Belgium
Rubrique
Articles