Analyse des incitations à la production de riz dans la zone de l'Office du Niger au Mali

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Jean Balié
Alban Mas Aparisi
Hélène Gourichon
Lamissa Diakité
Fatoumata Diallo

Résumé

Au Mali, le riz est l'objet d'une attention particulière en termes de politiques publiques. Les autorités encouragent sa production pour apporter un revenu aux producteurs, satisfaire la consommation nationale et faire du pays un exportateur net. Cependant, le riz local reste fortement concurrencé par le riz importé. Depuis les années 2000, le gouvernement a pris des mesures répondant à deux objectifs : maintenir des prix abordables pour les consommateurs et soutenir les producteurs pour dynamiser la production. Le gouvernement ne semble pas avoir atteint ces deux objectifs simultanément, comme le montre notre analyse des prix au producteur et au grossiste. Les producteurs ont en effet été pénalisés à partir de 2006, recevant des prix bas malgré le soutien qu'a représenté l' « Initiative Riz » dès 2008. Cela est dû à une combinaison de facteurs incluant des mesures en faveur des importations lors de la crise alimentaire de 2008-2009, des rigidités structurelles entraînant des coûts de transport élevés et une surévaluation du franc CFA (F CFA). Le gouvernement, s'il veut faire du pays un exportateur net de riz, devra soutenir par des prix incitatifs une augmentation à long terme de la production.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) Viale delle Terme di Caracalla 00153 Rome Italie ; IER BP 258 Rue Mohamed V Bamako Mali
Rubrique
Articles