Cotonnier génétiquement modifié : l'expérience d'une campagne agricole au Burkina Faso

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Camille Renaudin
Hugo Pelc
Julien Opois

Résumé

Cet article met en question l'opportunité d'introduire des cotonniers génétiquement modifiés au sein des systèmes de production paysans au Burkina Faso. La commercialisation de la technologie Bacillus thuringiensis (Bt) a suscité en effet de nombreuses interrogations, particulièrement parce qu'elle est intervenue dans un contexte de crise de la filière cotonnière. Cet article confronte les résultats obtenus par des producteurs de coton Bt et de coton conventionnel dans l'Ouest du Burkina Faso lors de la campagne agricole 2009-2010. Il met en évidence un défaut de connaissance des producteurs sur cette innovation, particulièrement en matière de protection phytosanitaire, qui influe sur les rendements obtenus et donc sur les bénéfices économiques escomptés grâce à cette technologie. En outre, il montre le risque financier encouru par les producteurs de coton Bt les moins équipés, particulièrement en cas d'accident pluviométrique, qui doivent acheter la semence à 27 000 francs CFA (FCFA) pour un hectare de cotonnier. Ces résultats plaident, entre autres, pour le renforcement des services d'appui-conseil aux producteurs qui permettrait une meilleure formation des paysans à l'utilisation du coton Bt.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Université Montpellier 3 UMR 220 GRED (gouvernance ; risque ; environnement ; développement) Centre IRD France-Sud 911 ; avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier cedex 5 France ; Université Paris IV-Sorbonne UMR 8185 espaces ; nature et culture Maison de la recherche Paris 4 28 ; rue Serpente 75006 Paris France
Rubrique
Articles