L'agriculture irriguée dans le Sahel ouest-africain

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Bruno Barbier
Hervé Ouedraogo
Youssouf Dembélé
Hamma Yacouba
Boubacar Barry
Jean-Yves Jamin

Résumé

En Afrique de l'Ouest sahélienne, l'irrigation des terres recouvre une grande diversité de systèmes techniques et de pratiques sociales. Nous donnons ici un aperçu des options techniques existantes (décrue, bas-fond aménagé, submersion libre ou contrôlée, contrôle total de l'eau, avec ou sans pompage, sur de grands et de petits périmètres) selon une typologie développée par des experts de cinq pays sahéliens. Les performances de ces différents systèmes sont très diverses et en constante évolution. Actuellement les décideurs relancent la grande irrigation en recourant aux investisseurs privés, nationaux ou étrangers. Ils relancent aussi la petite irrigation privée, considérée plus dynamique que les périmètres villageois. Partout, la raréfaction des ressources en eau et la compétition croissante entre usagers imposent au secteur agricole de mieux valoriser l'eau d'irrigation. Néanmoins cette contrainte sociale et politique sur l'utilisation de l'eau est encore peu prise en compte par les États qui effectuent des attributions foncières de grande envergure. Leur objectif prioritaire est en effet d'assurer à tout prix la sécurité alimentaire de leur population, de plus en plus urbaine.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Cirad UMR G-Eau 01 BP 596 Ouagadougou 01 Burkina Faso ; Cirad UMR G-Eau 73 ; rue Jean-François Breton TA C-90/15 34398 Montpellier cedex 5 France ; 2iE GVEA 01 BP 594 Ouagadougou 01 Burkina Faso ; Arid s/c 2iE 01 BP 594 Ouagadougou 01 Burkina Faso ; Inera 04 BP 8645 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; IWMI PMB CT 112 Cantonments Accra Ghana
Rubrique
Articles