Maîtrise des mauvaises herbes de la culture cotonnière par des rotations culturales en Côte d'Ivoire*

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Étienne Téhia Kouakou
Dossahoua Traoré

Résumé

Depuis l'intensification de la culture cotonnière, certaines mauvaises herbes non contrôlées se sont développées abondamment. Un essai de sept rotations culturales a été conduit à la station de recherche du Centre national de recherche agronomique (CNRA) à Bouaké de 2000 à 2002, afin de les maîtriser efficacement. La flore de l'essai a été dominée par Euphorbia heterophylla L. Les rotations maïs-coton-riz et riz-coton-maïs ont permis d'obtenir les niveaux d'enherbement les plus faibles des parcelles. Elles ont fait baisser les densités d'E. heterophylla et de Trianthema portulacastrum L. d'au moins 83 %.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
CNRA BP 31 Bingerville Côte d'Ivoire ; Université de Cocody-Abidjan 22 BP 582 Abidjan 22 Côte d'Ivoire
Rubrique
Articles