Gestion du troupeau et droit sur le lait : prise de décision et production laitière au sein des concessions sahéliennes

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Christian Corniaux
François Vatin
Bernard Faye

Résumé

Cet article vise à mettre en lumière les unités pertinentes à prendre en compte lorsqu'on aborde la question de la production laitière dans une concession peule. En Afrique sahélienne, une vision encore dominante d'un chef d'exploitation disposant du pouvoir décisionnel au sein de son unité de production est en effet inappropriée. L'exemple de la gestion du lait dans les concessions peules est très révélateur. En la matière, le pouvoir du chef de concession, généralement le gestionnaire du troupeau, est limité. Il est ici question de statut des animaux et de droits sur le lait. Le rôle des bergers, garants de la traite, et des femmes, responsables de la commercialisation, doit être pris en considération. Pour autant, les règles de la gestion du lait ne sont pas figées. La tendance à la réduction de la taille des concessions familiales et à la mise en place actuelle de structures de collecte pourrait, à terme, donner au gestionnaire du troupeau un pouvoir décisionnel plus conforme à celui décrit pour les chefs d'exploitations agricoles en Occident.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad)-Département Élevage et médecine vétérinaire (EMVT)- Institut d'économie rurale (IER) ; BP 31 ; Ségou ; Mali ; Université Paris X ; IDHE-CNRS ; UMR 8533 et GDR « économie et sociologie » ; Maison Max Weber ; 200 ; avenue de la République ; 92000 Nanterre ; France ; Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad)-Département Élevage et médecine vétérinaire (EMVT) ; Cirad-TA 30/A Campus international de Baillarguet 34398 Montpellier cedex 5
Rubrique
Articles