Le crédit : un des facteurs clés de l'expansion de la filière soja dans le Mato Grosso

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Jean-Pierre Bertrand
Chloé Cadier
José Garcia Gasquès

Résumé

Le Mato Grosso est devenu depuis peu le premier État producteur de soja du Brésil et la croissance des activités liées à cette production est spectaculaire. Parmi les facteurs qui expliquent ce « boom », le financement occupe une place importante et originale. Au moment où l'État modifie son mode d'intervention, le secteur privé prend le relais. Cependant, ce système de production est fragile et les risques associés à ce nouveau modèle ne sont pas négligeables : forte dépendance des producteurs et accroissement des inégalités, impacts sociaux et environnementaux liés à l'expansion accélérée de la culture du soja dans cette région. L'État brésilien a perdu une grande partie de ses capacités d'action au sein de la filière soja dans le Mato Grosso. Quelles sont les perspectives d'intervention des acteurs de la société civile sur l'orientation de ce modèle ?

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Institut national de la recherche agronomique (Inra) ; Unité MONA ; (unité de recherche sur les paysanneries ; territoires ; environnement marchés et politiques publiques). Campus international du Jardin tropical ; 45 bis ; avenue de la Belle Gabrielle ; 94736 Nogent-sur-Marne cedex ; France ; 13 ; rue du Château ; 34790 Grabels ; Institut de recherche en économie appliquée (IPEA) ; SBS ; quadra 1 ; bloco J ; Edificio BNDS ; 70976-90 Brasilia ; Brésil
Rubrique
Articles