L'oignon, une production en plein essor en Afrique sahélo-soudanienne : le cas du Nord-Cameroun

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Magalie Cathala
Noé Woin
Thimothée Essang

Résumé

La production d'oignons connaît, depuis une vingtaine d'années, une croissance importante dans divers pays d'Afrique subsaharienne. Elle correspond, avec le développement du maraîchage de saison sèche, à une stratégie de rattrapage des mauvaises campagnes agricoles de saison des pluies et de diversification des sources de revenu. Au Nord-Cameroun, l'oignon est la deuxième culture de rente après le coton ; il est cultivé sur 9 000 hectares par 13 600 producteurs. Mais la filière est loin d'être performante : le rendement moyen ne dépasse pas 6 t\\ha, les pertes après récolte atteignent 40 % de la production et la rémunération des producteurs est très fluctuante. Le stockage, limité à 3 mois, provoque des flambées de prix en période de pénurie et une chute de ceux-ci en période d'abondance. Le long transport vers les marchés du Sud-Cameroun contribue à augmenter les pertes. Pour rendre cette filière plus performante, les efforts doivent se concentrer sur l'amélioration des systèmes techniques de production et sur la commercialisation, en insistant sur la régularisation de la mise sur le marché de la production par le stockage et la transformation.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Prasac\\Ird ; 3 ; rue des Glières ; 31270 Cugnaux ; France. < ; magcathalawanadoo.fr> Irad ; BP 33 ; Maroua ; Cameroun. < ; woinmarouanet.com> Irad ; BP 415 ; Garoua ; Cameroun
Rubrique
Articles