Déjections porcines et problèmes environnementaux en Europe

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

José Martinez
Gildas Le Bozec

Résumé

La production animale en Europe de l'Ouest, notamment la production porcine, est concentrée dans quelques bassins de production. Dans ces régions, les excédents de déjections animales par rapport aux surfaces d'épandages disponibles s'accompagnent de problèmes environnementaux graves. Ils touchent en particulier la pollution des eaux par les nitrates et les phosphates, la pollution de l'air par les émissions gazeuses d'ammoniac (NH3) et les gaz à effet de serre tels que le méthane et le protoxyde d'azote (CH4 et N2O), et la pollution des sols par les métaux lourds et le phosphore accumulés. La gestion de ces problèmes environnementaux passe le plus souvent par des directives européennes. Le premier acte juridique à portée environnementale liant l'eau et l'agriculture a été la directive dite nitrates (91/676/CEE) qui vise à réduire et à prévenir la pollution des eaux par les nitrates provenant de sources agricoles. Elle s'appuie sur la définition de zones vulnérables induisant un programme d'action dont le principe est l'équilibre de la fertilisation, la définition de périodes d'interdiction d'épandage et l'acquisition de capacités de stockage suffisantes.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Cemagref ; Unité de recherche « Gestion des effluents d'élevage et des déchets municipaux » ; 17 ; avenue de Cucillé ; CS 64427 ; 35044 Rennes cedex ; France.
Rubrique
Articles