Semis direct dans l'aménagement de Sanguéré-Djalingo (Cameroun)

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Gilbert Vallée
Mathurin M'Biandoun
Francis Forest

Résumé

Au Nord-Cameroun, les sols ferrugineux tropicaux sont principalement dévolus aux cultures pluviales ; à cause des systèmes de culture pratiqués et de l'intensité des pluies, ces sols fragiles sont soumis à l'érosion. On a comparé à cet égard un système basé sur le labour et un système de culture du maïs en semis direct, sans travail du sol et avec paillis. Une simulation théorique du fonctionnement hydrique de ces deux systèmes de culture a été réalisée avec le logiciel Bipode et confrontée aux résultats obtenus aux champs. L'efficience des pluies, mesurée par le cumul des flux productifs (ETR), est améliorée par le système de semis direct du maïs qui permet, par ailleurs, de réaliser une culture de niébé en dérobé. Les effets positifs sur l'érosion font que ce système de culture pourrait constituer, à terme, une solution de remplacement au labour intéressante.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
CIRAD-CA ; détaché au ministère de la Coopération ; Projet Garoua Ira-CIRAD-CFD-FAC ; BP 33 ; Maroua ; Cameroun ; IRA ; Station de Garoua ; Maoue ; 2477 ; avenue du Val-de-Montferrand ; BP 5035 ; 34032 Montpellier cedex 1 ; France.
Rubrique
Articles