Bases moléculaires des maladies liées aux lentivirus

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Isabelle Legastelois
Caroline Leroux
Hélène Levrey
Jean-François Mornex

Résumé

Les lentivirus sont des rétrovirus non oncogènes responsables chez l'homme et l'animal de maladies chroniques inflammatoires et/ou dégénératives du poumon, de la glande mammaire, des articulations et du système nerveux central ; certains d'entre eux, dont le virus de l'immunodéficience humaine (VIH 1), provoquent un déficit immunitaire grave. Différents lentivirus ont été décrits chez l'homme et l'animal ; ils sont spécifiques de l'hôte et possèdent des caractéristiques biologiques et moléculaires typiques de cette famille d'agents pathogènes. La plupart des lentivirus ont en commun la persistance du virus dans l'organisme de l'hôte (malgré la présence d'une réponse immunitaire), une longue période de latence (de quelques mois à quelques années) avant l'apparition des lésions, une atteinte multiviscérale. Tous ont la capacité d'infecter les cellules du système immunitaire et de se multiplier dans des cellules ne se divisant pas ; ils possèdent une même organisation génomique, mais une grande variabilité génétique et antigénique.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Laboratoire d'immunologie et de biologie pulmonaire ; Inserm CJF 93-08 ; Université Claude-Bernard et service de pneumologie ; Hôpital Louis-Pradel ; Laboratoire de recherches sur les lentivirus chez les petits ruminants ; Inra et École nationale vétérinaire ; Lyon ; France. J.-F. Mornex ; BP Lyon Montchat ; 69394 Lyon cedex 3 ; France.
Rubrique
Articles