Modèles de cubage pour essences multi-tiges : application à des plantations d'acacia

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Philippe Lejeune
Jacques Rondeux

Résumé

Des tarifs de cubage individuels ont été construits pour estimer le volume de plantations d'Acacia auriculiformis A. Cunn. ex Benth destinées à la production de bois de feu. Ces tarifs fournissent, d'une part, le volume total incluant le bois de tiges et de branches jusqu'à une découpe de 9 cm de circonférence et, d'autre part, ce volume réparti en classes de circonférences de 9 à 14 cm, 15 à 44 cm et plus de 45 cm. Cette essence est généralement abondamment ramifiée, ce qui complique la détermination de son volume et interfère avec la caractérisation d'une variable dendrométrique déterminante, à savoir la circonférence ou le diamètre à 1,30 m au-dessus du niveau du sol. Lorsque plusieurs tiges sont observées à 1,30 m de hauteur, il est proposé de considérer une circonférence théorique résultant de la somme quadratique des circonférences des brins mesurées à ce niveau. Différentes équations de cubage mettant en oeuvre les circonférences à la base de l'arbre (niveau d'abattage) ou à 1,30 m, ainsi que la hauteur totale, l'âge et le nombre de brins, sont proposées pour des plantations âgées de quelques dizaines de mois. En termes de compromis entre précision des estimations et coût des mesures, l'équation faisant intervenir la circonférence à 1,30 m, l'âge et le nombre de brins s'est avérée la plus satisfaisante. En ce qui concerne les estimations de volume par assortiments, applicables à des plantations plus âgées, les équations ne faisant intervenir que la seule circonférence à 1,3 m sont largement acceptables.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Unité de gestion et économie forestières ; Faculté des sciences agronomiques de Gembloux ; 2 passage des Déportés ; B-5030 Gembloux ; Belgique.
Rubrique
Articles