La salmoniculture marine française

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

André Fauré

Résumé

Alors que la salmoniculture marine connaît en Europe du Nord et au Chili une expansion spectaculaire, elle subit en France des contraintes de différentes natures qui limitent sa production à quelques centaines de tonnes. Un effort de recherche considérable dans différentes disciplines du domaine couvert par cette activité (physiologie, nutrition, génétique, reproduction, etc.) a été consenti par l'Inra et par l'Ifremer au cours des huit dernières années dans une structure expérimentale marine commune (Semii). Il a débouché sur la mise au point d'une nouvelle filière d'élevage, celle de la truite fario, mieux adaptée aux conditions naturelles françaises de production et dont les principales composantes biologiques sont relativement bien maîtrisées. Cependant, de nombreux problèmes subsistent pour les autres salmonidés potentiellement exploitables, notamment quant à leur adaptation physiologique au milieu marin, à leur reproduction, à leur croissance et à la maîtrise de leur qualité. Une approche plus fondamentale des mécanismes mis en jeu doit être envisagée afin d'optimiser les différentes composantes des filières potentiellement exploitables.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Semii ; Le Drennec ; BP 17 ; 29450 Sizun ; France.
Rubrique
Articles