Usages des fourrages ligneux et pratiques pastorales dans la communauté rurale de Téssékéré, Ferlo, Nord Sénégal

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

A. Bakhoum
O. Sarr
D. Ngom
S. Diatta
A. Ickowicz

Résumé

La communauté rurale de Téssékéré est à 97 % peule avec comme principale activité l’élevage extensif. La transhumance est pratiquée dans cette zone sur de petites ou grandes distances en fonction de la disponibilité du fourrage. Les enquêtes réalisées auprès des éleveurs de la localité ont permis d’identifier leurs pratiques pastorales et de recueillir leur perception sur l’état actuel de la végétation et son évolution, et les facteurs responsables de cet état. L’arbre est utilisé dans cette communauté dans l’alimentation humaine (94,3 %) et animale (94,3 %), dans la pharmacopée (82,8 %), et dans les usages domestiques comme bois de service (28,6 %) et de construction (37,14 %). Pour accéder aux différentes parties des arbres, les éleveurs pratiquent souvent la coupe ou l’élagage. Les espèces les plus exploitées sont Balanites aegyptiaca (14,3 % à 88,6 %), Calotropis procera (14,3 % à 28,6 %), Sclerocarya birrea (8,6 % à 25,7 %), Adansonia digitata (8,6 % à 20 %) selon les zones et les besoins. Une majorité d’éleveurs (51,4 %), conscients aujourd’hui de l’impact de ces pratiques sur le peuplement ligneux, a abandonné la coupe et pratique l’abaissement des branches pour nourrir le bétail.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Environnements et territoires