Effet de l’acide ascorbique sur le taux de fécondation des brebis Yankasa après synchronisation de l’œstrus

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

B.O. Omontese
A.B. Adewuyi
P.I. Rekwot
A.I. Nwannenna
J.S. Rwuaan

Résumé

L’objectif de cette étude était d’évaluer les effets d’une admi­nistration d’acide ascorbique (AA) sur le taux de fécondation de brebis dont les chaleurs étaient induites par deux traite­ments à base de progestogènes. Des brebis de race Yankasa (n = 64) ont été réparties de façon égale en deux groupes. Dans l’un, les brebis ont été traitées avec un dispositif intra­vaginal de libération continue du médicament (CIDR). Dans l’autre, les brebis ont été traitées avec 45 mg d’acétate de fluo­rogestone (FGA) au moyen d’une éponge vaginale. Après le retrait des progestogènes, les brebis de chaque groupe expri­mant des chaleurs ont été réparties en quatre sous-groupes : CIDR témoin (CDNN, n = 12), CIDR plus AA (CDAA, n = 11), FGA témoin (FGNN, n = 13) et FGA plus AA (FGAA, n = 12). La détection des chaleurs a été réalisée au moyen de béliers sexuellement actifs et laissés libres de s’accoupler avec les femelles. Le taux d’expression des chaleurs n’a pas différé entre les sous-groupes. L’intervalle entre le retrait des dis­positifs et l’apparition des chaleurs a été significativement (p < 0,05) plus court chez les brebis du groupe FGA que chez celles du groupe CIDR (respectivement 30,35 ± 2,72 et 48,56 ± 7,52 heures). La durée de l’oestrus n’a pas différé (p < 0,05) entre les traitements (FGA 37,22 ± 4,22 et CIDR 39,75 ± 2,51 heures). Les taux de fécondation ont été comparables entre sous-groupes. En conclusion, l’administration d’AA lors du retrait des dispositifs progestogéniques n’a pas amélioré le taux de fécondation des brebis Yankasa.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Productions animales et produits animaux