Eaux souterraines, sources de dignité et ressources sociales : cas d'agriculteurs dans la plaine du Saïss au Maroc

H. Quarouch, M. Kuper, A. El Hassane, S. Bouarfa

Résumé


La réalisation d'un forage est pour un fellah (agriculteur) du Saïss un argument agroéconomique de l'ordre de l'évidence pour conduire une agriculture rentable. Cependant, l'accès aux eaux souterraines manifeste d'autres réalités socio-affectives qui motivent de manière forte la décision d'accéder à « son eau à soi ». Avoir sa propre eau est pour le fellah aussi une évolution qualitative, une émancipation d'une agriculture d'hier, qui étouffe la dignité et l'estime de soi. Ce qui pose problème pour les fellahs ce n'est pas la disponibilité de l'eau en soi, la difficulté est de rassembler tous les accords pour aller la chercher. L'orientation sans précédent vers une agriculture irriguée par les eaux souterraines conduit à une surexploitation des nappes du Saïss. On peut se poser la question de ce qu'il va advenir de ces fellahs qui misent toutes leurs forces dans un forage.

Mots-clés


eau souterraine ; irrigation ; maroc ; surexploitation

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2014.0699

Affiliations

Irstea UMR G-eau 361 rue J-F Breton BP 5095 34196 Montpellier cedex 05 France, Cirad UMR G-Eau 361 rue J-F Breton BP 5095 34398 Montpellier cedex 05 France, Cirad UMR G-Eau Rabat Maroc, IAV Hassan II DGR BP 6202 Rabat Instituts Maroc, École nationale d'agriculture km. 10 Route Haj Kaddour B.P. S/40 Meknès, 50001 Maroc



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC