Protection des cultures, préservation de la biodiversité, respect de l'environnement

J.P. Deguine, P. Ferron

Résumé


Pour assurer une production alimentaire adaptée aux besoins des populations, en termes de quantité, de qualité, et de sûreté sanitaire dans le respect des principes d'un développement durable de la planète, la protection des cultures, aujourd'hui encore principalement agrochimique, doit connaître une véritable évolution, sous peine d'aggraver un bilan économique et écologique préoccupant. L'alternative proposée dès la fin des années 1960, avec le concept de protection intégrée, n'a connu un réel succès que dans les situations les plus critiques, comme en arboriculture fruitière et en cultures sous serre. La solution transgénique, adoptée depuis quelques années en grandes cultures, présente un risque accru de manifestation de phénomènes de résistance, mais a l'avantage de permettre une réduction sensible des traitements chimiques, sous réserve de la maîtrise d'éventuelles pullulations de bioagresseurs ayant eu jusque-là une importance secondaire. L'attention est aujourd'hui portée sur la dimension spatio-temporelle de la gestion des populations, aussi bien nuisibles qu'utiles, en particulier par l'aménagement et la gestion de leurs habitats que représentent les peuplements végétaux. De ce fait, la cohérence des démarches agroécologiques des agronomes et des phytiatres prend une importance déterminante, donnant une place prépondérante aux solutions préventives, tant à l'échelle de l'exploitation tout entière qu'à celui d'unités de paysage, surfaces non cultivées incluses. La priorité est ainsi accordée au fonctionnement équilibré et durable des agroécosystèmes. L'adoption de cette nouvelle stratégie par les praticiens implique cependant de leur part une réelle rupture avec les techniques traditionnelles, nécessitant une évolution marquée des mentalités.

Mots-clés


productions végétales ; ressources naturelles et environnement

Texte intégral :

PDF


Affiliations

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Département « amélioration des méthodes pour l'innovation scientifique » (Amis), UMR PVBMT, Pôle de protection des plantes (3P), 7, Chemin de l'Irat, 97410 Saint-Pierre La Réunion, Institut national de la recherche agronomique (Inra), Centre de Montpellier, Montpellier, France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC