La sécurité alimentaire : perspectives d'amélioration des bananiers par voie biotechnologique

R. Haïcour, B.T. Viet, D. Dhed'a, A. Assani, F. Bakry, F.X. Côte

Résumé


Depuis une dizaine d'années, le bananier a bénéficié, pour son amélioration, de la mise en oeuvre de techniques "non conventionnelles" au travers de réseaux de recherches transnationaux. La propagation végétative par bourgeonnement adventif en culture in vitro est actuellement réalisée au stade industriel. On envisage un changement de technique, fondée sur l'embryogenèse somatique, afin de pourvoir à la fourniture massive de vitroplants tant pour les bananiers de consommation locale que pour les plantations industrielles. Le développement de la culture des suspensions cellulaires embryogènes permet de disposer d'un matériel de choix pour la production en nombre de plantes (dont l'évaluation de la conformité au champ est en cours), pour la cryoconservation du germoplasme et pour l'amélioration génétique par les méthodes biotechnologiques. La faisabilité de la transformation génétique a été montrée chez les bananiers en 1992. L'obtention des premières plantes transgéniques en 1995 ouvre la voie à l'intégration chez les cultivars de type "plantain", ou chez les bananiers "industriels" de gènes d'intérêt agronomique tels que la résistance aux agents pathogènes à fort degré d'impact sur les récoltes. Des transformations génétiques visant la modification des systèmes de conservation ou de maturation des fruits sont déjà envisagées. Le déploiement des biotechnologies permet aussi d'assister et de compléter l'amélioration génétique traditionnelle des bananiers qui vise, entre autres, la création de variétés triploïdes. Outre le recours aux marqueurs moléculaires pour mieux piloter les hybridations, l'obtention de protoplastes puis leur culture avec néo-formation de plantes ont été développées avec succès. En associant les produits de l'haplogenèse et des génomes diploïdes sélectionnés, ce nouvel outil permettra d'accéder, par le contournement des barrières reproductives inhérentes à cette espèce, à des combinaisons génétiques aboutissant à de nouvelles variétés triploïdes synthétiques par fusion de protoplastes. L'amélioration génétique des bananiers et les biotechnologies qui lui sont associées représentent un enjeu de taille puisqu'il s'agit d'atteindre à l'aube du xxie siècle un degré de sécurité alimentaire conséquent pour une production de fruits qui représentent la nourriture de base d'une population évaluée à plus de 400 millions de consommateurs.

Texte intégral :

PDF




Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC