Les options agropastorales des Sahéliens et leurs évolutions dans le nord du Burkina Faso

P. d'Aquino

Résumé


Au Sahel, les différentes options d'association agriculture-élevage et leurs évolutions au cours des dernières décennies répondent à des situations et à des besoins diversifiés. Certains facteurs s'avèrent primordiaux dans ces stratégies sahéliennes d'association agriculture-élevage. Ce sont les difficultés de subsistance et d'équilibre des ressources et des dépenses, la disponibilité en moyens de production et la volonté de conservation d'une marge de manoeuvre pour faire face à l'instabilité et à la variabilité de l'environnement. La capacité d'adaptation des paysans sahéliens s'illustre alors de façon remarquable par l'apparition de nouveaux comportements, où les options agropastorales ne sont pas des conventions rigides liées à l'appartenance ethnique, mais plutôt s'adaptent à la diversité des situations agraires. Cependant, vu les dynamiques actuelles d'intégration agriculture-élevage, des interrogations fondamentales se trouvent alors posées. L'agropastoralisme, tel qu'il est actuellement pratiqué au Sahel, est-il viable ? Avec le rapprochement de seuils de viabilité, il semble qu'aider les agropasteurs à continuer une évolution interne de leurs systèmes de production passe par l'assurance d'un environnement foncier et socio-économique adapté.

Texte intégral :

PDF


Affiliations

CIRAD-SAR, BP 5035, 34032 Montpellier cedex 1, France.



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC