Performances des porcs en croissance élevés en plein air sur des parcelles de patates douces

J.L. Gourdine, J.C. Bambou, M. Giorgi, G. Loranger-Merciris, H. Archimède

Résumé


L’étude a été menée afin d’évaluer l’effet du type génétique (Large White [LW] vs Créole [CR]) et la conduite alimentaire (en bâtiment avec du concentré [BC], en plein air sur parcelles de patates douces [PPD], en bâtiment avec une ration identique au plein air [BPD]) sur 54 porcs en croissance. Les animaux PPD ont eu une vitesse de croissance de 240 grammes par jour, comparée à 360 et 580 g/j respectivement pour les porcs BPD et BC (p < 0,001). En plein air, les LW ont eu une activité physique plus importante que les CR (respectivement 15 % du temps aux activités exploratrices vs 10 %, p < 0,01). Les distances parcourues pendant 24 heures ont été de 90 mètres chez les CR et de 150 mètres chez les LW (p < 0,01). Les profils sanguins ont suggéré une réponse adaptative hématologique plus rapide des CR au changement de système (du bâtiment au plein air). L’étude de la macrofaune du sol après passage des animaux a montré une augmentation des macro-invertébrés décomposeurs (notamment Oligochaeta, Dermaptera) sur les parcelles pâturées. Cette étude suggère que les élevages alternatifs, quoique moins performants, pourraient convenir aux paysans recherchant un gain économique sur une production animale, en utilisant les résidus agricoles ou en minimisant l’intervention humaine.


Mots-clés


porcin; élevage; système d’élevage; alimentation des animaux; croissance; patate douce; Guadeloupe

Texte intégral :

PDF (English)


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.31347

Affiliations

Région Guadeloupe (AGROECODIV), Fonds Européens (FEDER, FSE)



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2018, J.L. Gourdine, J.C. Bambou, M. Giorgi, G. Loranger-Merciris, H. Archimède

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès