Méthode permettant d'optimiser l'emballage des fruits sous atmosphère modifiée

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Patrick Varoquaux
Barbara Gouble
Marie-Noelle Ducamp
Guy Self

Résumé

La respiration de tissus végétaux vivants et la diffusion des gaz au travers du film d'emballage modifient la composition de l'atmosphère du produit frais conditionné. Cette atmosphère modifiée (AM) peut être bénéfique au stockage des tissus de fruit, mais si la perméance du film n'est pas correctement optimisée, l'AM peut être inefficace ou même nuisible. Pour définir les meilleures perméances du film d'emballage (ou perméabilités) pour O2, CO2 et la vapeur d'eau, le taux respiratoire du tissu végétal doit être mesuré en fonction de la température et de l'atmosphère, et les meilleures concentrations en O2 et CO2, pour assurer la durée de conservation optimale, doivent être déterminées. La meilleure combinaison des films, du type et des conditions d'emballage du produit frais et de la température de stockage peut être modélisée et vérifiée expérimentalement. Le document présente les méthodes de mesure du taux respiratoire du tissu végétal, puis l'influence de la température et l'influence en O2 et CO2 sur le contenu sont étudiées. Cela permet de déterminer les concentrations optimales en O2 et CO2 et les taux optimaux de transmission de gaz au travers du film d'emballage. Enfin, des expérimentations concernant la simulation des atmosphères modifiées sont décrites. La méthodologie présentée dans ce travail fournit des informations utiles pour répondre au besoin d'un meilleur emballage pour les fruits et légumes.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Comment citer
Varoquaux, P., Gouble, B., Ducamp, M.-N., & Self, G. (2002). Méthode permettant d’optimiser l’emballage des fruits sous atmosphère modifiée. Fruits, 57(5-6), 313-322. https://doi.org/10.1051/fruits:2002028
Rubrique
Articles