Présence de la maladie de la pourriture rose du collet (prc) chez la grenadille, dans les principaux sites de production ougandais

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

C. Ssekyewa
T.R. Swinburne
P.L.J. Van Damme
Z.M. Abubakar
Kawanda Agricultural Research Institute
University of London
University of Gent
Plant Protection Division

Résumé

Introduction. En Ouganda, 3 500 t de grenadilles (Passiflora spp.) sont produites chaque année par de petites exploitations, sur quelque 500 ha. Le développement de la plante est limité principalement par des maladies dont la (prc), causée par Fusarium solani, considérée comme économiquement la plus grave. Une étude a cherché à établir la distribution de cette maladie dans les 16 principaux districts producteurs de grenadilles. Matériel et méthodes. Pour chacun des districts contrôlés, six champs ont été visités. Des échantillons de tiges atteintes de (prc) ont été collectés. Les organismes incriminés par la maladie ont été isolés et identifiés en laboratoire. Résultats. Parmi les 16 districts visités, quatre n'ont montré aucune attaque de (pcr), cinq présentaient quelques infections et sept étaient largement colonisés par la maladie. Celle-ci s'est trouvée limitée aux zones de basse altitude. La grenadille violette locale (P. edulis f. edulis ) a été attaquée plus tôt que l'hybride violet (P. edulis f. edulis P. edulis f. flavicarpa). Le champignon isolé a été radicalement identifié comme du Fusarium solani ; son développement optimum se fait à 25-30 °C. L'application des postulats de Koch a montré qu'il induisait la maladie. Discussion. La présence d'isolats virulents de F. solani dans le sol pourrait expliquer les rendements limités de la grenadille violette (P. edulis f. edulis), espèce sensible, par rapport à la production plus importante de l'hybride Kawanda tolérant. L'impact de facteurs tels que le pH du sol, la densité d'inoculum et les espèces présentes, devra être évalué dans de prochaines expérimentations en champ ou en laboratoire. L'effort devra porter sur la recherche de variétés résistantes.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Comment citer
Ssekyewa, C., Swinburne, T., Van Damme, P., Abubakar, Z., Kawanda Agricultural Research Institute, University of London, University of Gent, & Plant Protection Division. (1999). Présence de la maladie de la pourriture rose du collet (prc) chez la grenadille, dans les principaux sites de production ougandais. Fruits, 54(6), 405-411. Consulté à l’adresse https://revues.cirad.fr/index.php/fruits/article/view/35678
Rubrique
Articles