De nouveaux défis pour la recherche cotonnière dans un contexte difficile

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Jean Pascal Pichot
Michel P Sedogo
Jean-Philippe Deguine

Résumé

La recherche agricole ne peut rester à l'écart des débats internationaux sur les distorsions de concurrence induites par les subventions accordées aux producteurs ou aux filières cotonnières des pays industrialisés. Elle ne peut non plus ignorer les impacts environnementaux négatifs de la culture, ou les rémunérations modestes qu'en tirent les agricultures familiales au sein de filières en quête de légitimité sociale. Traditionnellement questionnée sur les systèmes de culture et la productivité de la terre, la recherche cotonnière doit se saisir de questions plus complexes qui se posent au niveau des exploitations agricoles, des bassins de collecte des usines d'égrenage, des périmètres irrigués ou des bassins-versants, voire des marchés internationaux. L'identification des nouveaux acteurs issus de la privatisation des filières intégrées, l'analyse de leurs pratiques et de leurs relations, le cas échéant au sein d'interprofessions, sont des défis nouveaux qui justifient l'appel à des disciplines encore faiblement mobilisées par la recherche agricole et relevant de l'écologie, des sciences humaines et de gestion, de la géographie et de l'histoire. Ces ouvertures sur la complexité requièrent de nouveaux outils conceptuels, de nouvelles échelles spatiales, de nouveaux pas de temps, de nouveaux partenariats et de nouveaux systèmes d'information. Ces approches renouvelées devraient permettre de produire des informations sur les principaux systèmes de production cotonniers mis en concurrence, sur la recomposition planétaire des flux commerciaux, sur les enjeux écologiques de la culture et de la filière de transformation. Ces informations doivent être formulées de façon à leur donner du sens pour l'ensemble des acteurs des sphères publiques, privées et associatives, notamment les petits producteurs du Sud.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Affiliations
Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement-Territoires ; environnement et acteurs (Cirad-Tera) ; TA 60/15 ; Avenue Agropolis ; 34098 Montpellier cedex 5 France ; Institut d'études et de recherches agricoles (Inera) ; Kamboinsé ; 03 BP 7192 Ouagadougou 03 Burkina Faso ; Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement-Amélioration des méthodes pour l'innovation scientifique (Cirad-Amis) ; TA 30/02
Rubrique
Articles