Multiplication clonale du palmier à huile par embryogenèse somatique (Elaeis guineensis Jacq.) Programmes de recherche liés au transfert d'échelle

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Alain Rival
Frédérique Aberlenc-Bertossi
Thierry Beulé
Fabienne Morcillo
Frédérique Richaud
James Tregear
Jean Luc Verdeil
Tristan Durand-Gasselin
Eugène K Konan
Yves Duval
Brou Kouame

Résumé

La micropropagation clonale du palmier à huile (Elaeis guineensis Jacq.) par embryogenèse somatique est réalisée depuis plus de 20 ans par le groupe Orstom, Cirad et Idefor (France et Côte d'Ivoire). Les protocoles développés ont été validés par la plantation de plus de 2 500 ha de palmiers régénérants dans divers pays producteurs. Les principales difficultés rencontrées lors du transfert à grande échelle des protocoles concernent : les coûts de production, qui demeurent très élevés par rapport au prix de la semence améliorée (car le procédé en cours reste long, exigeant en main-d'oeuvre et limité par des taux de prolifération relativement faibles) ; la présence de variants somaclonaux, avec une fréquence moyenne de l'ordre de 5 %, dans les populations de palmiers issues d'embryogenèse somatique, les individus les plus gravement atteints pouvant présenter une stérilité totale. Ces limitations ont stimulé la mise en place de nouveaux programmes de recherche dans les domaines de la physiologie du vitroplant et de la semence, ainsi que de la biologie moléculaire. Les résultats illustrent l'importance du stade de pré-développement ainsi que des essais de comportement à grande échelle, dans les stratégies de transfert d'échelle, ce qui implique une approche fondamentale fondée sur des outils modernes de recherche.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles