Productivité de génotypes caprins de race pure et par croisement dans les oasis du Sud tunisien

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

A. Gaddour
S. Najari
M. Ouni
M. Ben Hamouda

Résumé

La comparaison des races pures caprines et des génotypes issus de croisement d’absorption de la chèvre locale par des races amélioratrices a pour but de déterminer les meilleurs génotypes caprins qui permettent la valorisation des ressources des oasis. L’étude des performances individuelles de croissance des chevreaux de la population locale, des races Alpine, Damasquine et Murciana- Granadina est insuffisante pour conclure sur l’intérêt génétique et économique lors du choix de la race amélioratrice. La présente étude a permis d’établir des indices bioéconomiques pour évaluer la productivité des groupes génétiques purs et croisés. L’indice viande a corrigé les performances de la croissance par le poids métabolique des adultes et les taux de productivité numérique. L’analyse des indices, élaborés à partir d’un fichier de données de seize campagnes de contrôles des performances, a conduit à des évaluations des génotypes assez différentes de celles établies à partir des comparaisons des performances individuelles. Il est nécessaire d’élaborer des indices plus complets, qui permettent de mieux considérer la productivité ainsi que les charges de l’élevage caprin intensif, et de les appliquer à l’ensemble des données afin de répondre aux objectifs génétiques et économiques du projet de croisement d’absorption de la population caprine locale.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Rubrique indéterminée