Les concessions d’exploitation forestière menacent-elles les tourbières en République démocratique du Congo ?

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Sylvie Gourlet-Fleury
Laurent Gazull
P. Bigombe Logo
Alain Billand
P.-C. Bolaluembe
F. Boyemba
Hélène Dessard
Jean-Louis Doucet
Charles Doumenge
Emilien Dubiez
Luc Durrieu de Madron
Laurène Feintrenie
T. Fomete
Claude Garcia
J.-F. Gillet
Bruno Hérault
Alain Karsenty
P. Menga
A. M. Ngoya Kessi
S. Pietsch
J. Putz
Vivien Rossi
J. Sayer
Plinio Sist
A. A. Zongang Ngongang
Peter Biggins

Résumé

Dans une lettre cosignée par 30 chercheurs et publiquement adressée au ministère norvégien du Climat et de l’Environnement, le Pr Simon Lewis (University of Leeds) et ses collègues dénoncent l’impact potentiellement négatif de l’exploitation forestière sur les vastes marécages de la cuvette congolaise, abritant en partie des tourbières. Cette lettre demande à la Norvège de refuser le financement du programme de gestion durable des forêts de République démocratique du Congo (RDC) soumis en 2017 par l’Agence française de développement (AFD). Ce programme vise à relancer l’activité forestière légale, en net déclin dans le pays, et à soutenir une meilleure gestion des ressources forestières en appuyant les administrations forestières nationales et provinciales et en améliorant la gouvernance. En RDC comme en République du Congo, la loi autorise l’inclusion de ces zones marécageuses dans les concessions attribuées aux compagnies forestières. Si cela est très rare en République du Congo, en RDC environ 4,5 millions d’hectares, soit 26 % des zones marécageuses du pays, sont entièrement ou partiellement couverts par une trentaine de concessions. Le reproche adressé en particulier à l’AFD est de ne pas avoir considéré les dégâts potentiels que l’exploitation des forêts dans ces concessions pourrait provoquer sur les tourbières. Il est justifié par une référence explicite aux dégâts causés par ce type d’exploitation sur les tourbières d’Indonésie.

En tant que scientifiques nous reconnaissons la qualité du travail du Pr Lewis et de ses collègues et nous sommes conscients de la nécessité de protéger les tourbières d’Afrique centrale. En revanche, nous discutons, sur le fond et sur la forme, la méthode utilisée par ces cher- cheurs pour y parvenir... (suite dans le fichier pdf en version française)

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
EDITORIAL
Biographie de l'auteur

Peter Biggins, Cirad DIST 34398 Montpellier Cedex 5 France

Traducteur Français/Anglais, Anglais/Français

Références

Betbeder J., Gond V., Frappart F., et al., 2014. Mapping of Central Africa Forested Wetlands Using Remote Sensing. IEEE Journal of Selected Topics in Applied Earth Observations and Remote Sensing, 7 (2): 531-542.

Dargie G. C., Lewis S. L., Lawson I. T., et al., 2017. Age, extent and carbon storage of the central Congo Basin peat- land complex. Nature, 542 (7639): 86-90.

Articles les plus lus du même(s) auteur(s)