STRUCTURE DES PEUPLEMENTS NATURELS DE PTEROCARPUS ERINA- CEUS POIR. DANS LE DOMAINE SOUDA- NIEN, AU NIGER ET AU BURKINA FASO

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Habou Rabiou
Abdoulaye Diouf
Babou André Bationo
Kossi Novinyo Segla
Kossi Adjonou
Adzo Dzifa Kokutse
Raoufou Radji
Kouami Kokou
Ali Mahamane
Mahamane Saadou

Résumé

Pterocarpus erinaceus Poir. est une espèce endémique des zones sahélo-soudanienne et soudano-guinéenne, recherchée pour son bois, son fourrage et son intérêt médi- cinal. Ces usages se traduisent par une mu- tilation répétée des individus, entraînant une dégradation sensible des peuplements naturels. Les structures démographiques  de P. erinaceus selon les zones pédoclima- tiques et l’effet des principales variables environnementales et de l’intensité d’ex- ploitation sur ses effectifs ont été évalués au Niger et au Burkina Faso. Des mesures dendrométriques (diamètre, hauteur to- tale, hauteur du fût, diamètres perpen- diculaires du houppier) sur les individus d’un  diamètre  supérieur  ou égal  à 5 cm  à 1,30 m du sol ont été effectuées dans huit forêts. Dans chacune,  les  mesures  ont été conduites selon deux transects perpendi-culaires. La densité de P. erina- ceus augmente de manière  significative  (P < 0,003) de la zone sahélo-soudanienne à la zone soudano-guinéenne : 1,2 ± 0,7 pied/ha dans la zone sahélo-soudanienne ; 2,6 ± 2,2 pieds/ha dans la zone nord-sou- danienne ; 6,1 ± 4,6 pieds/ha dans la zone sud-soudanienne ; 15,0 ± 1,1 pieds/ha dans la zone soudano-guinéenne. L’analyse des structures en diamètre et en hauteur révèle une augmentation de la fréquence des indi- vidus jeunes suivant le gradient pluviomé- trique. Par contre, l’intensité de l’exploita- tion est plus élevée dans les zones les moins arrosées, où l’espèce s’avère menacée.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
LE POINT SUR...

Références

Adjonou K., Ali N., Kokutse A. D. Segla K. N., Kokou K., 2010. Étude de la dynamique des peuplements naturels de P. eri- naceus Poir. (Fabaceae) surexploités au Togo. Bois et Forêts des Tropiques, 306 (1) : 33-43.

[En ligne] http://bft.cirad.fr/cd/BFT_306_45-55.pdf

Agresti A., 2010. Analysis of Ordinal Categorical Data. 2nd edition. New York, USA, Wiley, 424 p.

Ambouta K. M. K., 1984. Contribution à l’édaphologie de la brousse tigrée de l’Ouest Nigérien. Thèse, Université de Nancy I, France, 116 p.

Arbonnier M., 2004. Trees, shrubs and lianas of West African dry zones. Cirad, Margraf, MNHN, 574 p.

Assogbadjo A. E., 2006. Importance socio-économique et étude de la variabilité écologique, morphologique, géné- tique et biochimique du baobab (Adansonia digitata L.) au Bénin. Thèse, Faculté des sciences en bio-ingénierie, Univer- sité de Gand, Belgique, 213 p.

Bationo B. A., Ouédraogo S. J., Guinko S., 2001. Longévité des grains et contraintes à la survie des plantules d’Afze- lia africana Sm. dans une savane boisée du Burkina Faso. Annals of Forest Science, 58 : 69-75.

De Caluwé E., 2005. Etnobotanie, morfologische variabiliteit en natuurlijke regeneratie van Adansonia digitata in Atacora (Benin). Université de Gand, Belgique, 189 p.

Drabo I., Ilboudo F., Tallet B., Quesnel A., Marchal J.-Y. (éds), 2003. Dynamique des populations, disponibilités en terres et adaptation des régimes fonciers : le Burkina Faso, une étude de cas. Paris, France, CICRED, Rome, Italie, FAO, 114 p.

Fournier A., Floret C., Gnahoua G. M., 2001. Végétation des jachères et succession post-culturale en Afrique tropicale. In : Floret C., Pontanier R. (éds). La jachère en Afrique tropi- cale : rôles, aménagement, alternatives. Vol. 2 : De la jachère naturelle à la jachère améliorée : le point des connaissances. Actes du séminaire international, Dakar, 13-16 avril 1999. Paris, France, John Libbey Eurotext, 123-168.

Glele K. R. L., Sinsin B., Palm R., 2008. Étude dendrométrique de P. erinaceus Poir. des formations naturelles de la zone sou- danienne au Bénin. Agronomie Africaine, 20 (3) : 245-255.

Goreaud F., 2000. Apports de l’analyse de la structure spa- tiale en forêt tempérée à l’étude et la modélisation des peu- plements complexes. Thèse, Engref, option Sciences fores- tières, France.

Grimaldi M., Riera B., 2001. Geography and climate. In: Bon- gers F., Charles-Dominique P., Forget P.-M., Théry M. (eds). Nouragues. Dynamics and plant-animal interactions in a neo- tropical rainforest. Dordrecht, Pays-Bas, Kluwer Academic, 9-18.

Henry M., Picard N., Trotta C., Manlay R. J., Valentini R., Ber- noux M., Saint-André L., 2011. Estimating tree biomass of sub-Saharan African forests: a review of available allometric equations. Silva Fennica, 45 (3): 477-569.

Johnson N. L., Kotz S., 1970. Distributions in Statistics: Conti- nuous Univariate Distributions. New York, USA, John Wiley & Sons, 756 p.

Karim S., Bationo B. A., Bellefontaine R., Ichaou A., 2003. Reboiser au moindre coût les zones semi-arides par mar- cottage naturel. In : Actes du XIIe Congrès forestier mondial, Montréal, septembre 2003 : La forêt, source de vie. Des fo- rêts pour la planète. FAO, Département des Forêts, Canada, Ministère des Ressources naturelles, Québec, Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs.

Mahamane A., Saadou M., Lejoly J., 2007. Phénologie de quelques espèces ligneuses du Parc national du « W » du Niger. Sécheresse, 1 (4) : 1-13.

Nacoulma B. M. I., 2012. Dynamique et stratégie de conser- vation de la végétation et de la phytodiversité du complexe écologique du Parc National du W du Burkina Faso. Thèse de doctorat, Université de Ouagadougou, Burkina Faso, 151 p.

Ouédraogo A., Adjima T., Hahn-Hadjali K., Guinko S., 2006. Diagnostic de l’état de dégradation des peuplements de quatre espèces ligneuses en zone soudanienne du Burkina Faso. Sécheresse, 17 (4) : 485-491.

Ouédraogo N., Sawadogo R. W., Tibiri A., Bayet C., Lompo M., Hay A. E., Koudou J., Dijoux M.-G., Guissou I. P., 2012. Phar- macological properties and related constituents of stem bark of Pterocarpus erinaceus Poir. (Fabaceae). Asian Pacific Jour- nal of Tropical Medicine, 5 (1): 46-51.

Ouédraogo N., Sawadogo R. W., Tibiri A., Lompo M., Hay A. E., Koudou J., Dijoux M. G., Guissou I. P., 2011. Antioxidant anti-inflammatory and analgesic activities of aqueous extract from stem bark of Pterocarpus erinaceus Poir. (Fabaceae). Journal of Medicinal Plants Research, 5 (10): 2047-2053.

Philip S. M., 2002. Measuring Trees and Forests. 2nd edition. Londres, Royaume-Uni, CABI, 310 p.

R Development Core Team, 2010. R: A language and environ- ment for statistical computing. Vienne, Autriche, R Founda- tion for Statistical Computing.

[Online] http://www.R-project.org

Rondeux J., 1999. La mesure des peuplements forestiers. Gembloux, Belgique, Les Presses agronomiques de Gem- bloux, 522 p.

Sanou K. F., Nacro S., Ouédraogo M., Ouédraogo S., Kabo- ré-Zoungrana C., 2011. La commercialisation de fourrages en zone urbaine de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) : pratiques marchandes et rentabilité économique. Cahiers Agricultures, 20 (6) : 487-493.

Sawadogo I., 2011. Ressources fourragères et représenta- tions des éleveurs, évolution des pratiques pastorales en contexte d’aire protégée : cas du terroir de Kotchari à la périphérie de la réserve de biosphère du W au Burkina Faso. Thèse, Muséum national d’histoire naturelle, Paris, France, 345 p.

Sokpon N., Biaou S. N., Ouinsavi C., Hunhyet O., 2006. Bases techniques pour une gestion durable des forêts claires du Nord-Bénin : rotation, diamètre minimal d’exploitabilité et régénération. Bois et Forêts des Tropiques, 287 (1) : 45-57. [En ligne] http://bft.cirad.fr/cd/BFT_287_45-57.pdf

Sylla S. N., Samba R. T., Neyra M., Ndoye I., Giraud E., Willems A., De Lajudie P., Dreyfus B., 2002. Phenotypic and Genotypic Diversity of Rhizobia Nodulating P. erinaceus and P. lucens in Senegal. Systematic and Applied Microbiology, 25: 572-583.

Articles les plus lus du même(s) auteur(s)