« Et si on faisait comme ceux de la plaine ? » Aspirations et limites d'une petite agriculture dynamique en Tunisie centrale

A.L. Collard, J. Riaux, S. Massuel, M. Raïssi, J. Burte

Résumé


L'histoire tunisienne a produit ce qui est perçu comme un fort dualisme entre petite et grande agriculture. Après avoir été longtemps marginalisée par des politiques agricoles productivistes, la petite agriculture est aujourd'hui encouragée, notamment suite à la révolution de 2011. Face à la paupérisation du monde rural, à l'exode et aux difficultés pour les jeunes diplômés de trouver du travail, la petite agriculture représente un véritable enjeu social et politique en Tunisie. Dans cet article, nous nous proposons de questionner la dichotomie usuellement présentée entre petite agriculture et agriculture productive, à partir d'une étude de cas approfondie en Tunisie Centrale. Une analyse du discours des jeunes de la localité de Haffouz, nous permettra de montrer ce à quoi ils aspirent, mais aussi les facteurs qui freinent leur accession à un modèle agricole « rêvé ». Notre réflexion met en avant le dynamisme de ces jeunes, souvent présentés comme attentistes. S'ils espèrent en effet un appui de l'État, ils mobilisent cependant leurs propres stratégies pour porter l'avenir de leurs exploitations.

Mots-clés


eau ; jeunesse rurale ; petite agriculture ; politique agricole ; tunisie ; eau ; systèmes agraires ; territoire ; foncier ; politique agricole et alimentaire

Texte intégral :

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.1684/agr.2015.0779

Affiliations

Irstea UMR G-eau ; IRD UMR G-eau / INAT ; IRD UMR G-eau ; Étudiante INAT ; Cirad, UMR G-eau / INAT



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC