Le « paradoxe » de Sikasso (Mali) : pourquoi « produire plus » ne suffit-il pas pour bien nourrir les enfants des familles d'agriculteurs ?

S. Dury, I. Bocoum

Résumé


Réduire la pauvreté et améliorer la production alimentaire sont des recommandations usuelles pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Mais les relations entre pauvreté, production agricole et sécurité alimentaire sont complexes et peu explicitées. La région de Sikasso au Mali illustre une situation paradoxale où la production agricole importante est concomitante à une malnutrition infantile étendue. La comparaison de cette région aux autres régions maliennes permet de cerner les déterminants spécifiques des mauvais indicateurs nutritionnels observés chez les enfants. Leur retard de croissance, qui est plus important dans cette région, est lié à une alimentation moins diversifiée et probablement à un manque de soins, conséquence d'une surcharge de travail agricole.

Mots-clés


agriculture ; pauvreté ; sécurité alimentaire des ménages ; soins de santé ; sous-alimentation

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2012.0584

Affiliations

Cirad Umr MOISA F-34398 Montpellier France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC