L'évolution du conseil agricole au Nord Cameroun, source d'incertitudes pour les conseillers

P.D. Nana, M. Havard, J. Wey

Résumé


En Afrique subsaharienne, de nombreux organismes d'appui aux producteurs rencontrent des difficultés pour développer une approche participative de conseil agricole. Notre recherche visait, dans le cas d'une organisation hiérarchique, la Société de développement du coton du Cameroun (SODECOTON), à analyser le fonctionnement d'un nouveau dispositif de conseil agricole, complémentaire à celui de la vulgarisation. Des enquêtes ont été réalisées auprès des agents et des producteurs sur leur niveau de maîtrise de la nouvelle approche participative de conseil. Malgré l'engouement des agents et des producteurs pour le conseil, la méthode n'est pas suffisamment adaptée au contexte de la zone cotonnière, principalement à cause du profil inadéquat des agents et du faible niveau de formation des producteurs. La mise en oeuvre du conseil demande des ajustements importants du dispositif qui sont sources d'incertitudes pour la SODECOTON et ses agents. L'environnement économique et institutionnel peu favorable n'incite pas la SODECOTON à engager les réformes nécessaires. Il apparaît que la mise en oeuvre du conseil doit être conçue comme une composante d'un système d'innovation agricole impliquant plus d'acteurs (État, formation et recherche agricoles, fournisseurs de services).

Mots-clés


apprentissage ; approches participatives ; cameroun ; conseiller agricole ; innovation

Texte intégral :

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.1684/agr.2011.0506

Affiliations

African Conservation Tillage Initiative (ACT)01 BP 1607Ouagadougou 01Burkina Faso, CiradUMR Innovation73, avenue Jean-François Breton34398 Montpellier 5France, CiradUMR Innovation10, rue des Près57230 BitcheFrance



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC