Effets de l'apport de bois raméal sur la plante et le sol : une revue des résultats expérimentaux

B.G. Barthès, R.J. Manlay, O. Porte

Résumé


L'amendement du sol avec des branches, notamment avec des bois raméaux fragmentés (BRF), suscite un intérêt croissant chez les agriculteurs et les services de vulgarisation, mais la validation scientifique de cette pratique est incomplète. Cet article synthétise les résultats statistiquement significatifs concernant l'effet d'apports enfouis ou paillés (mulch) de BRF sur les cultures et le sol, en milieu tempéré et tropical. L'apport de BRF a généralement un effet positif sur le rendement agricole, sauf pour la culture qui suit immédiatement un premier enfouissement en sol sableux (lequel a surtout été testé en milieu tempéré ; le résultat reste peu documenté en milieu tropical) ; cet effet négatif peut cependant être limité par un apport d'engrais azoté. Par ailleurs, l'apport de BRF, surtout en mulch, améliore les propriétés physico-hydriques du sol (humidité, porosité, structure), enrichit le sol en matière organique, stimule l'activité biologique, et accroît la disponibilité des nutriments à moyen terme. Les effets des BRF sont modulés par plusieurs facteurs, comme l'essence forestière utilisée et les modalités d'apport (dose, périodicité, dimension des fragments, etc.) ; mais les résultats répertoriés ne permettent guère de formuler des recommandations précises. Par ailleurs, l'intérêt des BRF par rapport aux amendements organiques non ligneux est mal documenté.

Mots-clés


forêts ; productions végétales ; sols

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2010.0412

Affiliations

IRD UMR 210 Eco&Sols Montpellier SupAgro Bâtiment 12 2, place Viala 34060 Montpellier cedex 2 France, AgroParisTech-Engref GFR « Gestion environnementale des écosystèmes et forêts tropicales » 648, rue Jean-Francois Breton BP 7355 34086 Montpellier cedex 4 France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC