Existe-il une phoeniciculture au Mali ? Cas de la région de Kidal

S. Babahani, S. Hannachi, A. Togo

Résumé


L'étude sur la situation de la phoeniciculture dans la région de Kidal, au nord du Mali, entre dans le cadre des projets de développement de l'agriculture au nord du Mali, après les années de sécheresse qu'ont connues ces régions. La rareté des précipitations oblige les populations à délaisser l'élevage et à s'orienter vers le maraîchage et, pourquoi pas, vers la phoeniciculture. Mais existe-t-il une phoeniciculture à Kidal ? La culture du dattier semble être restée à un état primitif et la conduite est très médiocre. La densité à l'hectare est très forte et l'occupation de l'espace, dans les jardins phoenicicoles, est anarchique. Le dattier est souvent conduit en culture pure ; avec un rendement par pied et par an estimé à 10-15 kg. De nombreuses variétés sont originaires des pays du Maghreb, surtout d'Algérie. Le développement de la phoeniciculture à Kidal pourrait contribuer au maintien et à la survie des populations qui vivent dans des territoires où la pratique de l'élevage devient difficile.

Mots-clés


économie et développement rural ; productions végétales ; ressources naturelles et environnement

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2010.0402

Affiliations

Laboratoire Bio-ressources sahariennes Université de Ouargla BP 511 Ouargla 30000 Algérie, Commissariat au développement d'agriculture saharienne BP 613 Ouargla 30000Algérie, Département des sciences agronomiques Université de Ouargla BP 511 Ouargla 30000 Algérie



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC