L'équitable, le bio et le goût. Quels sont les effets de la double labellisation bio-équitable sur le consentement à payer de consommateurs ?

D. Tagbata, L. Sirieix

Résumé


Dans cet article, nous mesurons à partir d'une expérimentation de type BDM (Becker-DeGroot-Marschak), l'effet d'une double labellisation « Agriculture biologique et commerce équitable » sur le prix que les consommateurs sont prêts à payer pour du chocolat. Nous montrons que, globalement, la double labellisation ajoute de la valeur aux produits mais que le goût reste un attribut important. Plus précisément, trois groupes de consommateurs apparaissent : le premier ne valorise que très peu la double labellisation, le deuxième la valorise sans condition, et le troisième la valorise à condition que le goût du produit soit satisfaisant.

Mots-clés


alimentation ; consommation ; nutrition ; transformation ; commercialisation

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2009.0371

Affiliations

UMR MOISA 2 place Pierre Viala 34000 Montpellier, Montpellier SupAgro UMR MOISA Montpellier France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC